Le massacre des éléphants

Cameroun : alerte sur le massacre d'éléphants

La population d'éléphants du parc national de Bouba Ndjidda (nord du Cameroun) a diminué de plus de la moitié en moins de trois mois suite à de vastes opérations de braconnage et "il faudra plus de 50 ans" pour qu'elle "se reconstitue", a indiqué jeudi une ONG de défense des animaux.

Annonçant des pertes "irréversibles et dramatiques", le communiqué précise qu'"à ce jour, plus de 300 carcasses d'éléphants ont été retrouvées et localisées. Les braconniers auraient annoncé aux populations locales quelques semaines plus tôt avoir abattu 650 éléphants, un chiffre considéré comme plausible en raison de zones du parc restées peu ou pas explorées", selon le document. Le parc comptait jusqu'alors environ un millier d'éléphants.

Les braconniers en provenance du Tchad et du Soudan ont agi "de manière continue durant 10 semaines en raison de la réponse tardive du gouvernement et des autorités chargées de la protection de la faune", a critiqué Céline Sissler-Bienvenu.

ATTENTION, IMAGE CHOQUANTE

POUR RÉALISER LA BARBARIE DE CES MASSACRES, VOICI LA PHOTO D UN ÉLÉPHANT MUTILÉ RETROUVÉ SUR UNE ROUTE

(ATTENTION, IMAGE CHOQUANTE) 


PASSEZ LA SOURIS SUR L'IMAGE POUR VOIR LA PHOTO

SIGNEZ LA PETITION

Signez la pétition pour nous aider à mettre fin au commerce de l'ivoire
Chaque morceau d’ivoire provient d’un éléphant mort…

CLIQUEZ SUR LA PHOTO CI-DESSOUS POUR ACCEDER A LA PETITION ET PARTAGEZ LA MASSIVEMENT. MERCI 

 

Le massacre des éléphants continue au Cameroun

Lundi 6 mars, une équipe du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) s'apprêtait à quitter le Parc national de Boubandjida quand des coups de feu ont retenti. Un groupe de braconniers était en train de s'attaquer à 10 éléphants...

LIRE LA SUITE CLIQUEZ SUR LA PHOTO

Cameroun : plus de 200 éléphants massacrés depuis mi-janvier et le carnage continue

Le bain de sang qui a débuté au milieu du mois de janvier se poursuit au nord-est du Cameroun et on dénombre désormais plus de 200 éléphants massacrés par les braconniers pour leur ivoire.

D'après le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), c'est l'œuvre d'une bande de braconniers armés venus du Soudan qui tuent les éléphants vivant en liberté dans le Parc National de Boubandjida, à proximité de la frontière avec le Tchad...

LIRE LA SUITE : CLIQUEZ SUR LA PHOTO

Trafic d’ivoire: Quatre personnes aux arrêts !

Le fonds des nations unies pour l’environnement (WWF) a annoncé le 16 décembre 2011 dernier, l’arrestation de quatre personnes ayant en leur possession de 44 défenses d’éléphants représentant près de 100 kilogrammes d’ivoire et donc 22 éléphant tués. L’arrestation a eu lieu le 12 décembre près du parc national de Lobeké, situé au sud de la région de l’Est Cameroun. "c’est la deuxième fois cette année que nous procédons à l’arrestation d’une quantité aussi importante de défenses d’éléphants. Au mois de février, un camion transportant des sac de cacao avait aussi été saisi dans la zone du parc national de Nki, avec son bord 20 défenses d’éléphant" a fait savoir Nzooh Zacharie, un des responsables de la WWF actif dans la région de l’Est...

LIRE LA SUITE, CLIQUEZ SUR LA PHOTO

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : vendredi 30 Mars 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site