06/2012 - La police chinoise saisit des centaines de pattes d'ours et de carcasses de pangolins

(Images d'illustration)
La police dans la région autonome Zhuang du Guangxi a démantelé un groupe de trafiquants d'animaux en voie d'extinction et saisi des centaines de pattes d'ours, de la viande d'ours et des carcasses d'animaux, au cours d'une descente dans un entrepôt, ont indiqué mardi des responsables locaux.

Trois hommes, tous originaires de la région, ont été arrêtés ce mois-ci dans un logement loué à Nanning, capitale de la région, à l'issue d'une enquête de trois mois, selon la police de Nanning.

Les autorités considèrent qu'au moins 43 ours noirs ont été abattus pour acquérir leurs pattes. Les animaux et leurs membres auraient une valeur de 20 millions de yuans (3,15 millions de dollars).

Certaines carcasses, dont les carcasses de pangolins et de tortues, étaient cachées dans un réfrigérateur, a indiqué la police.

Selon la police, les suspects ont commandé ces animaux menacés dans la ville de Dongxing, qui est frontalière avec la ville vietnamienne de Mong Cai, et les ont vendus dans des villes méridionales chinoises, entre autres à Nanning, Guangzhou et Kunming. On ignore pour le moment si ces animaux ont été illégalement introduits sur le territoire chinois.

Les autorités ont été confrontées à de nombreux cas de contrebande d'animaux à la frontière sino-vietnamienne au cours des dernières années et ont saisi des serpents, des cobras et des tortues.

Source : http://french.cri.cn/621/2012/06/26/444s285935.htm

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×