Danone abandonne Asia Pulp and Paper

BONNE NOUVELLE...!

Danone a publié le vendredi 30 mars sur son site internet une déclaration affirmant l’engagement du groupe français à éliminer tout achat, direct ou indirect de produits papier et emballages APP. 
Danone confirme également que le groupe entend rendre publique une politique “zéro déforestation”, couvrant tous ses approvisionnements. La groupe Danone rejoint ainsi de grands groupes tels que Nestlé, Kraft, Adidas et beaucoup d’autres qui ont déjà abandonné APP.

Nous nous félicitons de ce pas en avant, qui n’aurait sans doute pas été possible sans les milliers de personnes partout dans le monde qui ont contribué à faire pression sur les clients d’APP ces dernières semaines, après la publication du scandale du Ramin.

Les résultats de la publication de l’enquête et de la mobilisation qui a suivi ont été importants : la plupart des 11 entreprises que nous avions interpellé ont pris, ou annoncé vouloir prendre des mesures pour régler le problème APP.

Du chemin reste à parcourir pour certaines marques …

Pendant ce temps, Xerox fait valoir avoir cessé de traiter avec APP depuis des années … mais n’a pas encore réussi à expliquer pourquoi, en Grèce, la firme se fournissait auprès d’APP en 2010 et 2011 !

La réputation d’APP est en lambeaux, leur marque est toxique, leurs campagnes de greenwashing sont un échec et leurs clients les quittent en masse. Qu’arrivera-t-il si APP ne change pas de cap ?
Il reste encore des marques liées avec APP. En voici quelques exemples. Pendant les semaines qui viennent, nous nous efforcerons de convaincre encore plus d’entre elles de renoncer à traiter avec APP.

Et nous aurons probablement besoin de vous ! Pour faire en sorte qu’APP change enfin et cesse ces activités de destruction des forêts…


Source : 


Le scandale du Ramin : Xerox, Danone et plusieurs sociétés impliquées dans le scandale du bois illégal d’Asia Pulp & Paper en Indonésie

Jakarta, le 1er mars 2012 – À l’issue d’une année d’enquête sur le troisième plus grand producteur de pâtes et papier du monde, Asia Pulp & Paper (APP), Greenpeace a découvert que l’entreprise violait systématiquement les lois de l’Indonésie qui protègent le ramin, une espèce d’arbre bénéficiant d’une protection à l’échelle internationale.


Au cours de l’année 2011, plusieurs visites ont été effectuées à l’usine d’APP à Indah Kiat Perawan, la plus grande usine de pâtes d’Indonésie, où de nombreuses billes de ramin ont été découvertes, mélangées à d’autres espèces d’arbres provenant de la forêt tropicale pour en faire de la pulpe. Des échantillons ont été prélevés sur 46 de ces billes et envoyés à l’Institut de technologie et de biologie du bois, vTI à l’Université de Hambourg en Allemagne. Cet établissement, qui est reconnu mondialement, a confirmé qu’il s’agissait bien de ramin. 



« Greenpeace a pris Asia Pulp & Paper en flagrant délit, puisque cette enquête a révélé que sa principale usine de pâtes reçoit régulièrement du ramin illégal », a déclaré Buster Maitar, responsable de la campagne Forêt de Greenpeace Indonésie. « La déclaration publique des dirigeants d’APP affirmant qu’ils faisaient preuve d’une "tolérance zéro" en ce qui a trait au bois d’œuvre illégal n’a plus aucune crédibilité.»

L’analyse cartographique de Greenpeace indique que depuis que les billes de ramin ont été interdites en 2001, au moins 180 000 hectares de forêts de marécages tourbeux à Sumatra ont été déboisés dans les concessions qu’exploite actuellement APP, soit une superficie équivalant à deux fois la taille de la ville de New York. 

Ces forêts fournissent un habitat essentiel au ramin, en plus d’abriter des espèces menacées, notamment le tigre de Sumatra, dont il ne reste que 400 spécimens en milieu sauvage.

Selon cette enquête, plusieurs entreprises importantes ont été impliquées dans le scandale international d’APP sur la forêt tropicale. Des vérifications indépendantes de produits de papier et une recherche sur les chaînes d’approvisionnement des entreprises comme Xerox, National Geographic et Danone ont décelé la présence de fibres provenant de la forêt tropicale indonésienne. Ces produits ont été fabriqués à partir de papier produit par les usines d’APP qui sont alimentées par Indah Kiat Perawang, la même usine qui est impliquée dans le scandale sur le ramin illégal.

« APP porte atteinte à la primauté du droit en Indonésie. Greenpeace invite le gouvernement à procéder à la saisie de tout le ramin illégal se trouvant dans les usines d’APP en Indonésie », a ajouté Buster Maitar. « Des éléments de preuve ont été fournis aux autorités afin de soutenir leurs efforts dans l’amélioration de la gouvernance dans le secteur forestier.»

Des entreprises comme Kraft, Nestlé, Adidas, Bureau en gros et Mattel ont déjà cessé de s’approvisionner auprès d’APP et sont en train de mettre en œuvre des politiques pour éviter la déforestation dans leurs chaînes d’approvisionnement. 

« Toute entreprise qui achète des produits d’APP devrait prendre ses distances par rapport au scandale sur le bois illégal provenant de la forêt tropicale et cesser de s’approvisionner auprès de cette entreprise jusqu’à ce qu’elle assainisse ses pratiques », a ajouté Shane Moffatt, responsable de la campagne Forêt pour Greenpeace Canada.

Greenpeace appuie l’interdiction de poursuivre le déboisement des forêts de marécages tourbeux, comme le propose un rapport officiel sur la protection du ramin qu’a déposé le ministère indonésien chargé de protéger cette espèce d’arbre. La société sœur d’APP, l’entreprise productrice d’huile de palme GAR, a déjà mis en œuvre une politique visant à mettre fin à la déforestation, y compris la cessation du déboisement des forêts de marécages tourbeux.

Les éléments de preuve qu’a compilés Greenpeace ont été remis au ministère de la Foresterie et seront également transmis au service de police de l’Indonésie. 

 

Pour télécharger le rapport sommaire ainsi que les résultats scientifiques des analyses indépendantes sur les billes de ramin (en anglais) :www.greenpeace.ca/ramintrail

Pour consulter l’ensemble des conclusions et les séquences vidéo de l’enquête :
www.greenpeace.org/ramintrail

 

Source 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : mercredi 11 Avril 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site