Tortue Africaine Pelomedusa

 

L'alimentation

L'alimentation des tortues aquatiques de type Trachemys, Graptemys, Pseudemys 
Les tortues aquatiques élevées en captivité sont le plus souvent représentées par ces trois espèces. 
Aussi nous allons nous intéresser exclusivement aux besoins alimentaires généraux de ces trois espèces. 
Le présent document est en cours d'élaboration. Sa présentation finale sera plus importante et plus agréable 
mais cette présente version contient déjà tous les éléments nécessaires à connaître. 

En premier lieu nous rappellerons que les tortues aquatiques doivent impérativement se nourrir dans leur 
milieu, exactement comme dans la nature. Il est hors de question de les sortir de leur aquarium pour les 
nourrir. Cela peut paraître évident à certains, mais il semble que cela ne le soit pas pour tous... 

Rappelons également que la digestion des tortues est un processus long et très lent. La présence d'une source 
de chaleur importante permettant une mise en insolation après le repas donnera à la tortue la possibilité d'une 
sieste digestive hautement profitable à son organisme. Tout animal (l'homme y compris) qui vient de manger 
dépense dans les heures qui suivent une énergie importante consacrée à sa digestion stomacale. 
L'activité physique et mentale est alors réduite jusqu'à l'arrivée du bol alimentaire dans l'intestin. Les tortues aquatiques 
doivent donc avoir la possibilité de rester à un endroit chaud, lumineux et hors de l'eau pour pouvoir favoriser 
leur digestion. 

La présence d'un néon UV est fortement recommandée pour compléter l'apport en vitamine D3 des squelettes 
de poissons ingérés. 

Intéressons-nous maintenant au menu proprement dit des tortues aquatiques. 
Le rapport phosphocalcique est un facteur aussi déterminant chez les tortues aquatiques que chez les tortues terrestres.
Celui-ci doit être supérieur ou égal à 2. C'est à dire que la ration alimentaire doit contenir en moyenne deux fois plus de calcium que de phosphore. Ce rapport est très important pour assurer à l'organisme 
de la tortue une croissance équilibrée de la carapace et du squelette. 


Certain aliments, pourtant fréquemment livrés aux tortues aquatiques, sont en réalité à proscrire

Les gammares (crevettes) séchées 
C'est une alimentation complètement déséquilibrée ! 
Les gammares séchés contiennent beaucoup trop de phosphore et pas assez de calcium. Et une valeur 
nutritive absolument nulle ! De plus l'alimentation des tortues aquatiques doit être principalement composée 
d'animaux frais et autant que possible vivants. Ce n'est pas difficile du tout. 


Les crevettes sont excellentes si elles sont fraîches, car elles sont naturellement riches en calcium et en de 
nombreuses vitamines. En revanche si elles sont séchées elles sont à proscrire dans l'alimentation des reptiles 
en général et des tortues en particulier, car elles ont alors perdu toutes leurs qualités nutritives, tout leur 
calcium, et une très grande partie de leurs vitamines ! 
Donner des crevettes séchées à des tortues revient quasiment à les priver d'alimentation ! 

Les moules 
La moule est un coquillage ayant un fort pouvoir de filtration des pollutions. Cela signifie qu'elle retient un 
nombre très important de bactéries et de salmonelles, sans compter les produits chimiques industriels 
déversés sur le littoral par les entreprises peu scrupuleuses des bords de mer tout le long de nos côtes. Pour 
dépolluer les moules il faut procéder à une longue et profonde immersion dans des eaux claires de bonne 
qualité. Les conchyliculteurs ont des bassins de décontamination et de décantation en général suffisants pour 
dépolluer les moules de façon à les rendre propres à la consommation humaine (les normes sont très strictes). 
Or on sait que les tortues aquatiques sont d'importantes porteuses de salmonelles et de bactéries diverses, 
même si elles ne développent pas facilement de pathologies liées. Et il n'est pas certain que le nettoyage des 
moules destinées à la consommation humaine soit suffisant pour l'alimentation des tortues, loin de là ! Le 
problème de la contamination par les moules est à prendre très au sérieux quand on sait le taux record de 
pollution des terres bretonnes et nordiques dont les infiltrations dans les nappes phréatiques vont jusqu'à 
plusieurs kilomètres au large du littoral. A la contamination bactériologique il faut ajouter la contamination 
chimique (pesticides, rejets d'usines, boues d'épuration, déversement des égouts des communes côtières). Il 
faut aussi se souvenir que les eaux de la Manche et de la Mer du Nord sont le lieu de fréquentation le plus 
important au monde par les navires de commerce. Les normes d'acceptation pour une consommation humaine 
sont certainement infiniment trop élevées pour nos tortues. 
Par ailleurs il est bon de savoir que la moule, comme l'huître, peut être porteuse du virus de l'hépatite 
infectieuse, de l'herpès, et du vibrion du choléra. 
Depuis 1984, de nombreuses régions du littoral français sont régulièrement affectées par la présence de 
bactéries et de toxines en suspension dans l'eau de mer, et ces infections se concentrent essentiellement et de 
façon forte dans les moules et, dans une moindre mesure, dans les huîtres. 
Dans l'absolu, la moule pourrait être une bonne alimentation pour les tortues, surtout si elle provient de régions 
maritimes à l'écart de nos pays industriels, mais notre activité humaine fait que celle-ci devient un aliment 
d'une qualité plus que douteuse pour les tortues. 

Certains poissons 
Il faut savoir aussi que les poissons à chair grasse sont les plus sensibles à la pollution, et qu'il est préférable 
de donner à nos tortues des poissons à chair maigre. Beaucoup de poissons de rivières sont fortement pollués, 
même si c'est peu sensible pour notre consommation. Préférez donc en général des poissons qui soient de 
rivière montagneuse ou de haute mer et à chair maigre. En revanche certains poissons de mer à chair grasse 
sont malgré tout d'excellentes sources de vitamine A, comme le saumon par exemple, qui est d'ailleurs peu 
soumis à la pollution s'il vient de mers très froides. 

Enfin il est certains poissons qu'il ne faut jamais donner aux tortues car ils contiennent une forte teneur en 
thiaminase, une enzyme détruisant la vitamine B1 (on parle d'antivitamine B1). Il s'agit essentiellement de 
l'éperlan, de la sardine, de l'alose, de la carpe, du hareng, du chabot, du poisson-chat, de certains poissons 
rouges. Ces poissons sont à éviter ! 

Les poissons congelés en quantités excessives 
Passons maintenant au problème de la congélation. 
La congélation, si elle est idéale pour faire disparaître un grand nombre de bactéries, a aussi un fâcheux 
inconvénient : elle réduit considérablement la teneur de vitamine C (jusqu'à disparition complète surtout au 
moment de la décongélation). Or la vitamine C, et son pouvoir antioxydant, est particulièrement importante 
dans la lutte de l'organisme contre les germes pathogènes. Autre grave problème, la multiplication de bactéries 
pathogènes, encore une fois lors de l'étape de décongélation. Une vraie bonne décongélation devrait passer 
par une étape en chambre de réfrigération à -10°. Or les particuliers ne peuvent décongeler en général qu'à 
température ambiante... ou dans un réfrigérateur (de surcroît la plupart du temps mal réglé), d'où un 
développement important des germes. La plupart des gens savent que la décongélation doit être effectuée 
dans les règles de l'art (surtout pour le poisson et les fruits de mer justement !), c'est écrit dans de nombreuses 
notices de congélateurs. 
Mais bien peu savent exactement ce que sont le processus de la congélation et celui 
de la décongélation. 
Tout comme bien peu savent la différence réelle entre une congélation et une surgélation. 

Le processus de décongélation développe un certain nombre de bactéries (essentiellement des salmonelles et 
toutes les espèces de Pseudomonas ) qui resteront actives à la recongélation... sauf s'il y a cuisson forte 
(supérieure à 70°) avant la recongélation, et à condition que le produit soit encore cru et frais lors de cette 
cuisson ! 

Bref. Il est préférable, pour des raisons essentiellement bactériologiques, de ne jamais donner de moules à vos 
tortues et de ne pas congeler les aliments que vous leur donnez. 
Et pour des raisons diététiques évidentes, de ne jamais donner à vos tortues de crevettes séchées. 


 

Les aliments qui entrent dans le menu des tortues aquatiques 

Gardez toujours un os de seiche dans un coin de l'aquaterrarium. Cet os de seiche doit être acheté frais 
chez un poissonnier plutôt que déshydraté dans une animalerie ou une grande surface. 




Jacques PRESTREAU 
Trésorier de la FFEPT 
Propriétaire de la liste de discussions http://fr.groups.yahoo.com/group/tortues/ 
jacques-prestreau@wanadoo.fr 

Sites Web : 
http://perso.wanadoo.fr/jacques.prestreau/tortues/pdf/ (Site perso) 
http://www.ffept.org (FFEPT) 
http://www.manouria.org (revue Manouria

Origine animale 


Voici la liste préconisée par le Dr Schilliger (vétérinaire ayant une grande connaissance des tortues) : 

LISTE ORIGINE ANIMALE

 

Anguilles 


 

FRUITS DE MER


 

Vers de terre


Limaces 


 

ESCARGOTS


FOIE CRU


INSECTES


 

Souriceaux nouveaux-nés roses ou duveteux


Os de seiche frais

Petits poissons crus et entiers SAUF

Eperlans

 Sardine

Aloses

Carpe

Harengs

Chabots

Poissons chats

Poissons rouges

Moules

Crevettes séchées

Origine végétale 

Cette liste d'aliments aquatiques ci-dessus doit être complétée par celle que j'ai faite à l'origine pour les tortues 
terrestres, c'est à dire par ordre de préférence en commençant par les meilleurs sources nutritives : 

LISTE ORIGINE VEGETALE

LE PISSENLIT


LE TREFLE


LE PLANTAIN


LUZERNE


Liseron 


Chénopode blanc


Laiteron

 


 

ONAGRE


 

ORTIE


Galinsoga 


 

ENDIVE


 

MÂCHE


 

CRESSON


  Jacinthes d'eau


 Lentille d'eau


PERSIL


CHICOREE FRISEE

FEUILLE DE NAVET


 

FEUILLE DE RADIS


RAQUETTES ET FIGUES DE BARBARIE


FEUILLE VERTE DE CHOU


FEUILLE DE BROCOLI


BLETTES


RUTABAGA


CHOU FRISE


FEUILLE DE BETTERAVE


TIGE DE BROCOLI


ORANGE EPLUCHEE 


FIGUE FRAICHE


EPINARD


CELERI BRANCHE


FEUILLE DE MURIER


SALADE ROMAINE


FEUILLE ET FLEUR D'HIBISCUS NON TRAITE


PARTIE VERTE DU POIREAU

Et dans une moindre mesure :

-Kiwi 
-Mangue 
-Papaye 
-Germes de soja 
-Fraises et fraises des bois 
-Framboises 
-Mûres 
-Groseilles 
-Myrtille 
-Ananas (en très petites quantités à la fois) 

Proportions de la ration alimentaire

La proportion idéale pour une jeune tortue aquatique doit être de 2/3 de la liste animale (première liste 
ci-dessus) et de 1/3 de la liste végétale (seconde liste ci-dessus). Quand les tortues aquatiques deviennent 
plus âgées elles adoptent souvent une alimentation plus végétarienne et ces proportions doivent alors être 
adaptées vers une plus forte quantité de végétaux. Intégrez au fil des années de plus en plus de végétaux 
aquatiques dans leur ration quotidienne, c'est à dire du cresson, et de la jacinthe d'eau, etc. 
Il faut un apport indispensable de végétaux terrestres tels que le pissenlit, le trèfle, la romaine, la feuille de 
navet, l'endive, la blette, le cresson. Les fruits doivent être distribués en très petites quantités pour éviter un 
excès d'acidité gastrique et un déséquilibre en calcium. 
Vous devrez varier les poissons et les végétaux. 
Si vous trouvez des escargots et des limaces en automne, vos tortues se régaleront ! 
De même avec les vers achetés dans les magasins d'articles de pêche. Mais ne donnez pas trop de vers et 
d'asticots. 

Quantité de la ration alimentaire

Rappelons également que les tortues en captivité mangent souvent trop; leur propriétaire ayant le souci de 
bien les nourrir... a la main souvent trop lourde. Il en résulte de nombreuses pathologies hépatiques, 
notamment des stéatoses. Une stéatose qui se prolonge dans le temps peut devenir irréversible et induire des 
problèmes circulatoires généraux. Tout l'organisme va alors en subir les conséquences. 
La ration alimentaire quotidienne d'une tortue adulte ne dépasse pas les 3 à 5% de son poids. Les juvéniles, 
ayant une capacité de déplacement beaucoup plus importante que les adultes dans un espace identique, 
pourront être alimentées jusqu'à 10% de leur poids. Les juvéniles devront être alimentées tous les jours. Les 
adultes seront de préférence alimentées tous les deux, voire trois jours, leur digestion étant très lente. 
Vous avez maintenant de quoi apprendre à alimenter correctement vos tortues aquatiques. 
N'oubliez pas qu'une tortue mal nourrie souffre en silence. Nourrissez correctement vos animaux en apprenant 
et en vous documentant sur leur vie en milieu naturel. 

 

 

 

L'AQUARIUM

Caractéristiques de l'aquarium









L'aquarium doit tout d'abord avoir assez d'espace. On pourra énoncer comme dimension idéale 7 fois la longueur et la largeur de vos tortues. Puis, la hauteur de l'aquarium doit être au minimum de 50 cm avec une eau de 30 cm de profondeur en moyenne.

L'aquarium doit aussi comporter une plage de repos car il ne faut pas oublier que la tortue ne vit pas uniquement sous l'eau, ni à la surface, mais les trois à la fois.


Exemple de plage ventouse

Equipements nécessaires pour bien conditionner l'intérieur de l'aquarium

Comme équipement, on devra avoir un tube UVB pour remplacer le soleil, porteur de lumière mais aussi de calcium et de vitamine D pour les tortues. Il ne faut pas non plus négliger le chauffe-eau automatique qui va conserver l'eau autour de 26°C. En effet, les tortues sont des animaux très sensibles à la température, qui influe directement sur leur organisme. De la même manière, une lampe chauffante doit aussi être installée, pour cette fois conditionner la température hors de l'eau et sur la plage de repos.

Mais il faut aussi penser cohabitation

Contrairement aux poissons qui peuvent très bien cohabiter dans un aquarium, les tortues ne sont pas trop favorables à la cohabitation. En effet, il ne faut pas oublier qu'une tortue est avant tout un animal solitaire. Cependant, ceci n'est pas totalement interdit mais il faut veiller à quelques règles de bases comme trop de mâles dans un même habitat. Si vous n'avez pas trop le choix, il faut se rabattre sur la surveillance de leur santé, car de luttes peuvent créer des blessures, du stress...

Quelques conseils trouvés sur des forums

Conseils trouvés cà et là sur des forums...

"Tu changes 1/3 de l'eau toutes les 3 semaines, tu nettoie les decos quand c'est sale, et tout va bien !
Perso, je vide entierement l'aqua tous les 2 mois..."
http://www.latortuefacile.fr/forum-22-1584-question-au-sujet-du-nettoyage-de-l-aquarium.html


Question :
Je viens d'acheter une petite tortue d'eau mais je n'y connais pas grand chose. Toutes les informations sont les bienvenues. Notamment :
- à quelle fréquence nourrir une tortue ?
- est-elle mieux seule ou avec une autre tortue ?
- de quel espace a-t-elle besoin ?
- quelle est sa durée de vie moyenne ?
- apprécie-t-elle qu'on la touche, qu'on la gratte, etc ?
- entend-elle les sons ?
- que faut-il éviter ?
- comment reconnaître qu'elle ne va pas bien ?
- comment reconnaître un mâle d'une femelle ?

Réponse
Quantité de nourriture : Chez les tortue d'eau douce, pour déterminer la quantité appropriée de nourriture, procèdes comme suit. Laisses jeûner la tortue un jour. Donnes-lui ensuite son aliment préféré. Pese-le ou mesures-le avec une cuillère à café graduée. Nourris ta tortue jusqu'à ce que son appétit diminue et qu'elle mange nettement plus lentement ou de manière plus sélective. Mesures ensuite la quantité de nourriture non consommée et retranches cette valeur du poids de nourriture de départ. Divises le résutat par deux et tu connaîtras le poids de nourriture correct.

Aquarium pour tortues d'eau douce: informes-toi d'abord pour savoir si ta tortue est une bonne ou moyenne nageuse.
Les bonnes nageuses doivent disposer de beaucoup d'espaces pour nager. Non seulement la surface du plan d'eau est importante, mais sa profondeur l'est également.
Les aquariums de taille moyenne peuvent avoir les dimensions suivantes: on obtient la longueur de l'aquarium en multipliant par 5 la longueur de la carapace de la tortue adulte. La largeur est caculée en mutipliant la longueur de la carapace par 3.
Ce calcul ne tient pas compte de la décoration. Décomptes d'office 30% du volume de l'aquarium et encore 30% si tu y introduis une 2ème tortue.

Le sexe : Pour la différenciation sexuelle, plus la tortue est jeune, plus il est difficile, pour un profane, de déterminer son sexe.
Chez de nombreuses espèces de tortues, les mâles ont une carapace plus concave que celle des femelles.
Les mâles ont en règle générale une queue plus longue et plus étroite à la base, et un cloaque plus proche de l'extrémité de celle-ci.
Les Chrysémides peintes et les Tortues-boîtes ornées mâles peuvent être identifiées dès l'adolescence grâce à leurs griffes antérieures. Elles sont beaucoup plus longues chez les femelles. En ce qui concerne leur taille, les mâles sont beaucoup plus petits que chez les femelles. 
Chez beaucoup d'espèces de tortues, la couleur des yeux permet aussi d'identifier le sexe de l'animal (comme chez les Tortues-boîte ornées, l'iris des mâles va du brun rouge à l'orangé et celui des femelles du blanc jaunâtre au jaune)

Les sens : L'ouie est moins développée que la vue ou l'odorat. Les tortues reconnaissent surtout les sons graves. Tu peux également appeler ta tortue par un son grave à l'aide d'un instrument de musique qui en produit. 
Les mouvements du sol (piétinement, chute de pierre) sont perçus, car les vibrations peuvent être transmises par les pattes et la carapace à l'oreille interne. 
La tortue ne possède pas de pavillon et le tympan se trouve directement sous la peau. C'est pourquoi l'oreille est souvent difficile à repérer.
L'oreille se trouve un peu derrière la "joue" et est souvent recouverte de peau cornée ou d'écailles.

Conseils : Il faut éviter les courants d'air et une eau trop froide qui provoquent une inflammation des yeux et des poumons.
Pour l'emplacement de l'aquarium les endroits non eclairés par la lumière du jour et insuffisamment aérés ne conviennent pas.
Les courants d'air nuisent à la santé de toutes les torutes. Le rebord direct de la fenêtre est également un très mauvais emplacement pour les aquariums. En hiver, la surface de la fenêtre est froide, ce qui induit un courant d'air froid descendant qui peut nuire à la santé des tortues. Ne laisses jamais ta tortue marcher sur le plancher. Même dans les pièces avec un chauffage au sol, les mouvements de convection peuvent créer des courants d'air.
Evites que les vibration produites, par exemple par une chaîne hi-fi, un réfrigérateur ou une pompe d'aquarium, ne soient transmises à l'aquarium. Cela perturbe les tortues.

Santé :Tu reconnaîtras que ta tortue ne va pas bien si elle nage ou se promène le long de la vitre, elle reste toute la journée dans son abri, elle se repose trop longtemps sous la lampe infrarouge, elle mange du sable ou du gravier, elle perd sa peau, s'il y a une croissance d'algues sur la carapace.
Si la carapace est malade: pêau semblable à du cuir, dépressions bordées de blanc et de taches; blessures plus importantes bordées de blanc, voire coupures.
Si la peau est malade: tachetée ou comportant des plaques rosées, avec duvet cotonneux (champignons)
Si les yeux sont malades: cornée trouble, paupières closes, glonflées.
Si les voies respiratoires sont malades: vésicules nasales et buccales, respiration bruyante. éventuellement nage inclinée sur le côté.
Si la tortue est en bonne santé, elle utilise ses quatre pattes pour se déplacer, elle ne traîne pas les pattes arrières (affection nerveuse). Elle s'agite vigoureusement pour se défendre ou se retire rapidement dans sa carapace.

Les tortues ne sont pas des animaux à cajoler car elles n'aiment pas qu'on les porte continuellement sur les bras. Par contre tu peux la laisser manger dans ta main. Essaie aussi de voir si elle aime être caresée sur la tête. En effet beaucoup de tortues aiment cela.

Une tortue peut vivre jusqu'à 60 ans et plus.
http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20061031141212AA4ycRF

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Tiph Vegania mardi 24 Avril 2012

Ne pas oublier que les tortues sont des animaux SAUVAGES :) Et n'ont donc rien à faire chez nous...
Pour des questions ou conseils, vous pouvez vous adresser au centre de sauvegarde de réhabilitation des tortues "le Village des Tortues" au 04 94 78 26 41.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : lundi 23 Avril 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site